Procès Siné : L’accusation d’antisémitisme n’est pas retenue
Et Siné est relaxé, à son grand soulagement
Le jugement a enfin été rendu par le tribunal correctionnel de Lyon dans l’affaire qui oppose la Licra (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme) au dessinateur Siné

Celui-ci avait été accusé d’« incitation à la haine raciale » par la Licra suite à un dessin paru dans Charlie Hebdo. Le dessinateur s’en prenait à Jean Sarkozy qu’il accusait d’arrivisme et parlait de l’éventualité de sa « conversion au judaïsme pour épouser sa fiancée, juive et héritière des fondateurs de Darty », annonçant finalement « Il fera du chemin dans la vie ce petit ».
Le dessinateur avait expliqué qu’il voulait montrer « l’arrivisme » de Jean Sarkozy, « la fascination de la famille Sarkozy pour le fric », mais aussi « la conversion à une religion […] pour du blé », cependant il ne reconnaît pas l’accusation d’antisémitisme.
Fernand Schir, le président du tribunal a déclaré : « Le tribunal considère que [Siné] s’est autorisé à railler sur le mode satirique l’opportunisme et l’arrivisme d’un homme jeune, engagé sur la scène politique et médiatique » et qu’« Il ne creuse pas le préjugé antisémitisme ».
Siné est donc relaxé. Lui qui ne s’était jamais senti coupable, affirme pourtant être « soulagé ».

Extrait du témoignage de Guy Bedos en faveur de Siné lors du procès :

« Il faut savoir lire, écouter les humoristes. Siné est un humoriste ! L’humour est une langue étrangère et parfois il faut des sous-titres. Siné est un provocateur, un malade de la provocation.
Je suis étonné, ayant lu les phrases incriminées. Ce sont les phrases d’un athée, je ne savais pas que c’était un délit, Siné s’amuse, il ne les attaque pas sérieusement. Il interprète un personnage. J’ai l’impression qu’on pourchasse l’antisémitisme comme le faisait Mac Carthy avec les pseudo communistes.
Cela devient fou, cela banalise l’antisémitisme. Qu’on cherche les vrais, qu’on arrête les procès d’intention. Je n’ai vu qu’une certaine forme d’athéisme superficiel dans ses propos. Siné, c’est tout sauf un raciste. »

.